étéCe qu'en dit l'éditeur : C’est un été comme on n’en a jamais connu à Linköping, qui provoque des incendies de forêt et plonge la ville dans la torpeur. Un matin, une adolescente choquée est retrouvée nue et ensanglantée dans un jardin d’enfant. Malin Fors mène l’enquête, mais plus que la chaleur, ce sont les mensonges des uns et les préjugés des autres qui rendent l’atmosphère intolérable…

 

Ce que j'en ai pensé : j'avais déjà lu le précédent (hiver), de la même série. Qui s'était laissé lire sans trop d'ennui , bien que j'aie été agacée par ce que j'appellerais des "tics narratifs" un peu trop systématiques : les passages en italique qui font parler les morts, les phrases très courtes au présent puis les brusques passages au passé sans préavis....Tout ça sentait un peu l'affectation, la recherche trop systématique de "faire original".

Bref, j'ai voulu tenter la suite de l'affaire, et j'ai fait l'acquisition du deuxième tome.

Pffffffff !!!!! Ennui mortel !

Il fait chaud, certes, cet été là, et les esprits sont engourdis par cette chaleur.... mais bon sang ce n'est pas une raison pour faire traîner en longueur une intrigue de la sorte.... En résumé, on peut dire qu'il  ne se passe rien de marquant pour dénouer cette affaire pendant les 300 premières pages !!!!!!

Et puis toujours ce style agaçant !

Impossible de s'intéresser non plus sérieusement à l'héroïne récurrente, (la commisaire Malin Fors) qui traîne des casseroles tellement lourdingues qu'on se demande si il y a la place pour autre chose que ses états d'âme dans ces histoires !

Bref, je suppose qu'au bout d'un moment il y eu un frémissement et que l'affaire a fini par être résolue ?

Sans moi en tout cas ! J'ai vaguement regardé les denières pages pour voir comment tout cela finissait : j'ai eu beau essayer, je n'ai rien compris !