Voilà longtemps que cette idée germait dans ma tête , mais je suis une lente, c'est bien connu !

C'est Maria, à la boutique "la corde à linge" de Grenoble, qui la première m'a suggéré de le faire, puis qui m'a pressé de la faire, puis qui m'a harcelée jusqu'à ce que je le fasse..... ;-).

Cette initiative part d'un constat : lorsqu'on est ronde et qu'on aime les jolis vêtements, on n'ose pas vraiment passer le seuil d'une boutique ou d'un stand de créateur sur un salon, parce que très souvent les collections s'arrêtent à la taille 44.

Etant dans ce cas, c'est vrai que j'ai tendance à coudre mes propres vêtements depuis longtemps.

Mais jamais je n'aurais osé le faire pour les autres jusqu'à ce que Maria m'en donne, pour ainsi dire, l'autorisation...

Et puis cet hiver, ma chère maman nous a quittés brusquement.

Elle était couturière, et c'est elle qui, sur la table de la cuisine où je l'ai toujours vue travailler, m'a, mine de rien, transmis son savoir depuis mon enfance. Elle avait été formée dans la haute couture parisienne et maitrisait son sujet.... sur le bout des doigts.

Alors je me suis donné le droit de reprendre, à mon tour, et modestement, le flambeau.

J'ai accroché au-dessus de la machine à coudre des photos d'elle, et j'ai commencé une toute petite collection qui s'appelle :

GADOUILLE HABILLE LES RONDES UN POINT C'EST TOUT !

Pourquoi ce titre ? Parce que quand j'ai commencé à parler de mon projet,  les copines aux mensurations de rêve ont commencé à me dire "oui mais tes jolis modèles tu en feras bien aussi pour nous, non ?

La réponse est NON !

Je ne coudrai qu'à partir du 46 ! Et toc !

Quelques autres principes vont guider aussi mes collections :

Les vêtements Gadouille seront pratiques, amples pour permettre les mouvements, auront des poches pour y mettre nos mouchoirs, nos téléphones portables, nos clés, nos cutters, nos tournevis, ou tout autre chose qu'on ne sait jamais comment transporter, et seront réalisés dans la mesure du possible dans des étofffes recyclées !

C'est à, dire que je récupère de vieux draps, de vieilles nappes, de vieilles housses de couette que je reteins avant d'en faire des vêtements. Les vêtements Gadouille pourront donc porter parfois les cicatrices de leurs vies antérieures.....

 

Ouf !!! Que dire de plus ?

La collection est donc arrivée à la boutique "la corde à linge", 5 rue Génissieu à Grenoble, mais des modèles seront mis en vente régulièrement sur la boutique ALM ici !

Je vous en montre un ou deux ...

 

tunigrege1

tunimast1

Et en prime Mireille qui passait par là et qui a bien voulu servir de mannequin .....

mireille1

mireille2

 

Je ne résiste pas au plaisir de vous mettre une photo des fêtes de Sainte Catherine Chez Paquin en novembre 1949. Une fête joyeuse apparemment où tout le monde se déguisait !

Ma maman est tout en haut, avec le chapeau. Elle vient d'avoir 20 ans, et c'est la plus jolie de toutes...

 

Paquin 1949-1